Accueil > Actualités > Travaux pour la gestion des inondations du Merdaret à Saint Donat sur l’Herbasse

Travaux pour la gestion des inondations du Merdaret à Saint Donat sur l’Herbasse

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Bassin de l’Herbasse (SIABH) a en charge la réalisation des travaux de gestion des inondations sur le bassin versant de l’Herbasse.



  • Le contexte hydraulique sur le bassin versant

Trois projets d’envergure sont en cours sur le bassin versant de l’Herbasse, à savoir, la gestion des inondations du quartier du Cabaret Neuf sur la commune de Charmes sur l’Herbasse, les inondations du Merdaret sur la commune de Saint Donat sur l’Herbasse et enfin les inondations de l’Herbasse à Clérieux.

Le chiffrage estimatif pour réaliser les travaux de gestion des inondations de ces trois sites sensibles est évalué à plus de 7 millions d’euros, dont 1.6 millions d’euros de travaux « dégâts d’orage 2013 » sur la commune de Clérieux.

Les travaux sont en cours sur la commune de Saint Donat sur Herbasse et ils vont commencer cet été 2014 sur la commune de Charmes sur l’Herbasse (Cabaret Neuf). Sur la commune de Clérieux, le SIABH a validé le projet global et la procédure administrative et règlementaire suit son cours (enquête publique prévue au deuxième semestre 2014).

Les travaux engagés sur la commune de Saint Donat ont pour objectif de protéger la commune contre une crue cinquantennale du Merdaret (crue cinquantennale = 1 probabilité sur 50 de survenir dans l’année).

Le SIABH rappelle que le projet est basé sur le principe de rétention des eaux de crues dans deux bassins ecrêteurs de crues en amont du village et la reprise de l’ensemble de la traversée urbaine jusqu’à la confluence du Merdaret avec l’Herbasse.

Les crues observées en 2008 puis 2013 ont fortement déstabilisées les berges dans la traversée urbaine de Saint Donat et ont imposé, de fait, leurs reprises prioritairement aux bassins ecrêteurs de crue. La réalisation des deux bassins de rétention est indissociable des travaux déjà engagés dans la traversée urbaine de Saint Donat.

Le SIABH est déjà propriétaire du foncier nécessaire à la réalisation du premier bassin mais la disponibilité foncière des parcelles pour réaliser le second bassin reste à obtenir. L’utilité publique du projet a été déclarée au vu des enjeux de protection des biens et des personnes et le SIABH a engagé une procédure d’expropriation sur les parcelles manquantes afin de réaliser un système de protection pérenne pour la commune de Saint Donat.

  • Les travaux en cours à Saint Donat sur l’Herbasse

Le SIABH a engagé les travaux de la première tranche du projet de gestion des inondations du Merdaret dans la traversée urbaine de Saint Donat (la seconde tranche est constituée des deux bassins ecrêteurs de crue).

Les travaux ont débuté en octobre 2013 et ont consisté à reprendre le ruisseau du Merdaret sur le secteur du pont Emile Gay (pont des écoles) jusqu’au canal des usines (Parc Bert) puis sur le secteur de l’aval de la déviation (Avenue du Général De Gaulle) jusqu’à la rivière Herbasse.

La réalisation de tels travaux doit se faire « hors d’eau ». Pour travailler à sec, il a été nécessaire de mettre en place un barrage et deux pompes sur le Merdaret (sous le pont Emile GAY) ainsi que couper l’alimentation du « canal des usines » à la prise d’eau de Chabran. Une fois les travaux terminés (juillet 2014), l’eau sera restituée dans le Merdaret et le canal.

L’objectif de ces travaux est de contenir les eaux de crue issues des deux bassins de rétention (à construire) pour une crue cinquantennale. Plusieurs techniques ont été employées en fonction des contraintes liées à la présence de réseaux (ERDF, fibre optique, gaz, eau potable, eau usée) ou de voirie (rue Métifiot, chemins communaux en aval de la déviation).

Amont de la déviation :
Les travaux ont consisté à ancrer un « U » en béton dans le fond du Merdaret et à séparer le « canal des usines » du Merdaret.

Le radier en béton (fond de l’ouvrage) est enterré et le fond du lit est reconstitué avec des matériaux de l’Herbasse calés par 27 seuils transversaux en bois pour éviter le départ des matériaux lors des crues. Ce nouveau fond (matelas alluvial) permettra une recolonisation par la faune piscicole et la suppression de l’ancien seuil infranchissable permet la continuité écologique sur l’ensemble du ruisseau du Merdaret.

L’amont de la déviation avant les travaux



L’amont de la déviation pendant les travaux


Relation Merdaret / « canal des usines » :
Avant les travaux, les eaux du canal et du Merdaret se « mélangeaient » au droit d’un seuil de calage du lit du Merdaret puis alimentaient le Merdaret aval et le canal aval.

Au vu de l’objectif de protection contre une crue cinquantennale du Merdaret, le choix du SIABH et de la commune de Saint Donat a été d’abaisser de 1 mètre le fond du lit du Merdaret et ainsi déconnecter le canal du Merdaret. Ainsi, le mélange des eaux observé initialement ne s’exerce plus, le canal des usines passe par un « pont canal » au-dessus du Merdaret et le gabarit du lit du Merdaret a été augmenté.



Le dimensionnement du pont canal est calculé pour laisser transiter les eaux d’une crue cinquantennale sans débordement sur la rue Métifiot une fois les bassins de rétentions construits. Pour mémoire, l’inondation de la rue Métifiot s’observait dès une crue de retour estimée à 6 ans (1 probabilité sur 6 de survenir dans l’année).

Pour information, la réalisation des travaux pour la gestion des inondations a été couplée avec une réflexion sur le déplacement des réseaux aériens. Ainsi 4 poteaux fichés dans les berges du Merdaret ont été supprimés, le réseau ERDF a été dévoyé par la Place Anatole France, le réseau France Télécom a été enterré et le réseau d’éclairage public a été déplacé sur le terre-plein du parking de la place Métifiot.

Aval de la déviation :
Plusieurs techniques ont été mises en œuvre sur ce tronçon à savoir le gabion (cage en grillage souple remplie de galets criblés et remaniés manuellement), le talutage en génie végétal et le caisson végétalisé. Le gabarit du lit n’a pas été diminué (coupe avant travaux et coupe après travaux).

L’ensemble des travaux de génie végétal a été réalisé en interne par l’équipe technique du SIABH.

L’aval de la déviation avant les travaux



L’aval de la déviation pendant les travaux



L’aval de la déviation après les travaux



L’aval de la déviation après les travaux



  • Coûts – financements

Le SIABH a réalisé cette première tranche de travaux en collaboration avec le cabinet d’études GEOPLUS Environnement (maître d‘œuvre) et le groupement d’entreprises PERRIER TP (mandataire), ROFFAT TP et la Compagnie des forestiers.

Le montant des travaux décrits ci-dessus s’élève à 800 000 € HT.

Le SIABH bénéficie de subventions à hauteur de 50% dans le cadre du Fond Barnier et du Contrat de rivières Herbasse.

Fond Barnier : subvention attribuée par l’Etat pour les communes qui bénéficie d’un Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) approuvé,

Contrat de rivières Herbasse : participation financière de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse, du Conseil Régional Rhône Alpes et du Conseil Général de la Drôme.

Le SIABH répartit la charge résiduelle de ces travaux selon une clé de répartition définit statutairement, à savoir :

 40 % de la charge affectée à la structure qui bénéficie directement de la protection (Communauté de Communes du Pays de l’Herbasse),

 30 % de la charge au prorata de la surface de bassin versant de chaque structure membre (CC du Pays de l’Herbasse et Valence Agglo Sud rhône Alpes –VASRA (ex- Communauté d’Agglomération du pays de Romans),

 30 % de la charge au prorata du potentiel fiscal de chaque structure membre, connu à la date de réception des travaux (pour les EPCI, sera pris en compte la somme des potentiels fiscaux des communes situées dans le bassin versant).









Contact SIABH  : Julien CHAPIER 04 75 45 14 54

[email protected]

Agenda
des évenements

« mai 2016 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 
Gallerie photos

Contactez-nous

COMMUNAUTE DE COMMUNES PAYS DE L’HERBASSE
Site du Lac de Champos
BP n°2 – 26260 ST DONAT
Tél. 04 75 45 14 54
Fax. 04.75.45.03.63
[email protected]

A compter du 7 septembre 2015,ouverture au public :

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30. Vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

Plan d’accés

Mentions légales - Réalisation & Hébergement Fingerprint Technologies